La taxe d’habitation : qui est exonéré ?

Être exonéré de taxe d’habitation, c’est possible. Dans cet article, nous allons directement à l’essentiel en vous résumant les possibilités. 

Sachez, qu’en fonction de certaines situations vous pouvez bénéficier d’une exonération immédiate de la taxe d’habitation, on vous dit tout. 

  • Si vous êtes âgé de plus de 60 ans, vous pouvez bénéficier d’une exonération de la taxe d’habitation pour votre résidence principale si vous n’êtes pas soumis à l’ISF (Impôt de solidarité sur la fortune), si vous vivez seul avec votre conjoint(e) ou avec des personnes comptées comme à charge dans le calcul de l’impôt des revenus. 
  • Les personnes veuves ainsi que les personnes dont le revenu fiscal de référence de 2017 ne dépasse pas 10 815 € pour la première part de quotient familial (12 259 € pour 1,25 part et 16 590 € pour deux parts) bénéficient également d’une exonération de la taxe d’habitation.
  • Si vous êtes étudiants et que vous résidez dans une résidence universitaire gérée par le Crous ou par un organisme similaire, ou une chambre meublée dans la maison d’un particulier, vous êtes exonéré de la taxe d’habitation.
  • Si vous êtes invalide, âgée de plus de 75 ans ou titulaire de l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA), de l’Allocation supplémentaire de validité (ASI) et si vos revenus ne touchent pas un certain plafond.

Toutefois même si vous ne vous trouvez pas dans l’une de ces situations, vous pouvez tout de même bénéficier d’une réduction de votre taxe d’habitation en raison de faibles ressources. Cela vaut si vous avez souscrit une déclaration de revenus à votre nom, ou au nom de vos parents, et si vous êtes rattachés au foyer fiscal de ces derniers.

Dans ce cas, vous devrez faire une demande au centre des finances publiques dont l’adresse figure sur leur avis de taxe d’habitation et y joindre l’avis d’imposition sur le revenu de leurs parents.

Les essentiels à retenir sur la taxe 

  • Que vous soyez propriétaire ou locataire, vous êtes jusqu’en 2022 redevable tous les 1er janvier de la taxe d’habitation dès lors que vous occupez un logement.
  • La taxe d’habitation est calculée en fonction de la valeur locative cadastrale de votre bien après abattements et multipliée par les taux d’imposition votés par les communes.
  • Toutefois le gouvernement a voté la suppression totale de la taxe d’habitation pour 80% des foyers les moins aisés d’ici 2020, soit pour 4 ménages sur 5. L’objectif : redonner du pouvoir d’achat aux français. Il a ensuite été décidé que cette mesure s’appliquerait même au 20% les plus aisées. Cet impôt demeure toutefois pour les résidences secondaires.
  • Il a été prévu en automne 2019 que les familles bénéficieront d’une décharge fiscale de 65% et fonction de leur revenu fiscal de référence de 2017.
  • Si vous êtes une personne de plus de 60 ans, si vous êtes en invalidité, que votre logement est vacant ou que vous soyez en résidence crous,vous n’êtes pas dans ce cas redevable de la taxe d’habitation.

%d blogueurs aiment cette page :